Vantard, vaniteux, chapardeur, mystérieux, lumineux, impatient, venimeux, joyeux, sinistre, égoïste, timide, courageux, jaloux…

Chroniques de Christiane Véricel
24/04/2017, avant les jours d’ateliers

par | 24 Avr 2017 | pédagogie

J‘ai consigné dans mon cahier une longue liste d’adjectifs (plus de 100), énumérés par les enfants qui a elle seule pourrait représenter les bruissements du monde. En tout cas, animer les personnages contenus dans la tête de chacun.

Violette, comédienne du Chœur d’Image Aiguë / photo : Christiane Véricel

Violette, comédienne du Chœur d'Image Aiguë // Christiane Véricel

J’aimerais avoir le talent d’écrire l’indescriptible séduction de ces enfants que je rencontre, source d’inspiration constante. Des forces vives, qu’aucune difficulté n’arrête ? Peut-être ? Ils s’y appliquent…

Nous nous efforçons de leur donner cette confiance (fragile parfois) qui repose essentiellement sur leur volonté lorsqu’ils choisissent de faire un bout de chemin théâtral avec nous.
Ces enfants, nous sommes si heureux de les voir ici, riants, lumineux, faire œuvre de présence. Ici plutôt qu’ailleurs, là-bas, dans un monde noir d’errance, pas loin d’ici, là où on peut encore mourir de faim ou de voyage.

Elle rit, elle rit, elle rit…
En toute sorte d’éclats, qui mettent en miettes l’idée d’un monde trop figé. Cette petite fille là (et tous les autres enfants) surprend par sa force de caractère que rien ne laisse deviner lorsqu’on la découvre.
Elle envoie « balader » le monde entier et ne se soucie aujourd’hui que de sa belle robe en corolle et ses sandales dorées.

Ce théâtre là, petite terre de contraste, fait de personnalités si diverses où le spectateur toujours surpris est transporté d’un cœur à l’autre.
…L’autre chante aussi une jolie chanson d’enfance qui évoque l’intemporel et les récréations de maternelle.

Vision qui nous réconcilie fugitivement avec le présent, la grâce indicible de leur silence soudain surprend et fige tout à coup la sensation de bonheur.