C’est quoi la Justice?

par | 15 Oct 2017 | progCHOEUR

Chroniques de Christiane Véricel

Ils sont tous venus, Ichak, Agathe, Ethan, Nasser, Sidonie et les autres…Ils sont là, une dizaine d’enfants et leur ainée, Charlotte, allemande épanouie avec juste un grain de folie. Toujours volontaires, passionnés par le théâtre. Aucun ne voudrait rater ce moment où nous réinventons le monde, ses petites histoires et ses échecs…

Avec amour, humour et reflexions, c’est l’occasion de la jubilation, celle de jouer sur scène une sorte de micro-société, toujours renouvelée, avec ses chefs, ses opprimés, ses râleurs, et même ses “gens biens”…( plus difficile à interpréter!).
Des histoires à réfléchir (sur fond de bandes dessinées exposées à l’Institut Goethe) mises au pluriel, en évidence grâce aux situations théâtrales. L’utilisation des bribes de paroles, d’onomatopées, de chants surprenants, de langues étranges et étrangères, des lambeaux de costumes irisés, de gestes décalés , des ” accessoires-symboles ” laissent toujours le champs d’exploration ouvert et la surprise vivante, sidérante parfois. Ce sont de très belles images, en témoigne les photos prises par Victoria.

Autour des expressions du visage se construisent des personnages parfois authentiques, parfois stéréotypés. Ici Violette joue les anges éffarouchés et interdit le passage avec un grand couteau. Là, Ichak dans son personnage frustré lance un ” Bonjour la liberté! ” auquel répond Agathe, mécontente ” Et la fraternité alors “… ” C’est quoi la Justice? ” demande Samira, petit comorienne qui joue les énervées avec un grand sourire.
Ils composent des histoires éphémères, dans des moments inoubliables et Victoria fixe sur la photo les humeurs des personnages.

Via des découpages et des collages, les enfants retravaillent leurs portraits imprimés et ceux de leurs camarades. Dans une sorte de mise en abyme, ils vont du théâtre à la feuille blanche et composent ainsi une réinterprétation de leurs histoires. Dans les bulles, on joue avec des mots, grands et petits, milles fois utilisés, usés, des mots d’aujourd’hui puisés pour nous dans L’abécédaire de la citoyenneté (Nicolas Rousseau) pour mieux vivre ensemble! Ces mots ils les choississent avec précaution, soucieux de leur sens pour les inscrire au bas de chacune des feuilles avec soin. Pour leur redonner du sens: liberté, démocratie, citoyenneté, justice, égalité, fraternité…
“Des mots qui font vivre” ( Paul Eluard) …ou mourir